L'ail...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ail...

Message par Gérard-adm le Lun 23 Jan - 17:45

L'Ail, l'aliment santé


De toutes les plantes médicinales, l’ail est celle à laquelle on prête le plus de vertus nutritives et thérapeutiques : stimulation du système immunitaire, prévention des risques de cancer et de maladies cardio-vasculaires, propriétés antibiotiques.
L'ail est un condiment qui appartient à la famille des alliacés et fait l’objet de nombreuses recherches et travaux scientifiques qui mettent en lumière ses bénéfices sur notre santé. Plus de 2000 recherches scientifiques vantent les bienfaits thérapeutiques de l’ail.
L’ail est probablement le plus ancien et le plus connu des remèdes naturels. Il est originaire de l’Asie centrale et cultivé aujourd’hui dans le monde entier. Les premières traces de son apparition date de 6000 ans. En tout temps et tout lieu l’ail a été reconnu comme une panacée. Par ses vertus de force et de vitalité, les esclaves des Pharaons tout autant que les athlètes de la Grèce antique (lors des jeux Olympiques) en consommaient beaucoup avant chaque effort. Ces peuples ont contribué à son succès dans le reste de l’Europe.
En France, C’est Godefroy De Bouillon, chef de la première croisade de 1096 à 1099, qui introduit l’ail en France et fit des Gaulois de grands consommateurs d’ail.

Ses propriétés

L’ail est un condiment au goût sucré, il constitue un élément de choix pour la santé. La gousse d’ail recèle nombre de substances particulièrement bénéfiques pour notre organisme. L’ail constitue une excellente source de vitamines du groupe A, B C et E ; offre une richesse exceptionnelle en minéraux et oligo-éléments, notamment en calcium, phosphore, fer et sélénium. Il comporte des composés sulfurés qui se forment lorsque l’ail est haché, coupé c’est l’’hallucine, son principal constituant soufré. Ses composés sulfurés responsables de ses propriétés aromatiques et de sa saveur seraient dotés également d’effets protecteur sur la santé.

De multiples vertus

L’ail est un fluidifiant sanguin

L’ail renferme des composés qui auraient une action directe sur la fluidité du sang, l’élimination de l’eau et la dilatation des artères. En effet, l’ail est un hypotenseur cardio-vasculaire. Les chercheurs ont récemment prouvé que l’ail a des effets sur les plaquettes sanguines car il contient de l’ajoène (substance isolé dans le bulbe d’ail) qui tout comme l’aspirine allonge le temps de saignement et évite la formation de caillots (à l’origine de complications thrombotiques tels que l’infarctus du myocarde, les accidents vasculaires cérébraux) et empêche par conséquent la coagulation du sang et de ce fait, apporte une meilleure fluidité du sang.

L’ail est un antioxydant

En effet, l’ail contient différents composés antioxydants : des flavonoîdes, tocophénol, cystéine, sélénium, manganèse et cuivre de la vitamine E qui combattent les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire et impliqués dans l’évolution des maladies cardiovasculaires. De nombreuse études ont démontré que l’allicine et l’ajoène (substances isolées dans le bulbe d’ail), abaissent modérément la pression artérielle ainsi que le taux de lipides sanguins et permet de lutter contre le cholestérol et de lutter contre l’hypertension.
D’autres études approfondies sont menées notamment dans la prévention de l’athérosclérose causant un épaississement et durcissement des artères : son effet fluidifiant, sa capacité à dissoudre les petits caillots, freineraient l’évolution de l’athérosclérose.

L’ail en prévention contre le cancer

Dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée et d’un mode de vie sain, la consommation régulière d’ail contribuerait efficacement à la prévention des maladies, notamment à la prévention des phases précoces des cancers. Plusieurs études épidémiologiques ont permis de montrer un effet positif de l’ail contre le cancer de l’estomac. Il serait doté d’effets protecteurs particuliers vis-à-vis des cancers de l’estomac et de l’intestin grâce aux composés souffrés de l’ail tels que le disulfure de diallyle (qui empêcherait l’activation de certaines substances cancérigènes) et l’allicine ce dernier présent dans l’oignon et le poireau, exercerait un effet préventif contre les cancers digestifs. Comme bon nombre d’aliments, la consommation régulière d’ail permettrait de diminuer le risque de développer certains cancers.

L’ail, un alicament aux effets antiseptiques, antibactériens…

L’ail chasse les microbes Louis Pasteur fut le premier à reconnaître les propriétés anti-infectieuses de l’ail grâce a ses travaux réalisés à la fin du XIXe siècle. Des études récentes ont montré que les composés de l’ail peuvent tuer différentes types de bactéries comme l’hélicobacter pilori responsable de l’ulcère de l’estomac. Grâce à l’allicine, essence contenue dans l’ail permettant de bloquer les groupes d’enzymes présentes dans les bactéries, l’ail est reconnu comme un bactéricide et un antiseptique broncho-pulmonaire (bronchites ou grippe par ex.) et digestif.
L’ail prévient la gastro-entérite en détruisant les bactéries intestinales. Il entretient la flore intestinale, il aide à la digestion, du moins pour ceux qui le supportent bien : il passe mal auprès de certains estomacs surtout quand il est cru.
L’ail est aussi un antiseptique qui agit sur les piqûres de moustiques et des morsures. Il est aujourd’hui utilisé dans certains savons pour son action anti-bactérienne et permet même de prévenir le rhume !

Comment le consommer ?

Mieux vaut le consommer cru que cuit pour lui conserver toutes ses propriétés. Une à deux gousses d’ail par jour avant les repas. Attention néanmoins aux excès. Consommé en trop grande quantité, l’ail peut entraîner des brûlures gastriques.
Attention, on l’a vu, l’ail joue un rôle dans la fluidification du sang, alors avant une chirurgie, si l’on prend des anticoagulants ou que l’on souffre d’une maladie de sang, mieux vaut demander conseil à son médecin si l’on consomme plus d’une gousse d’ail par jour.
L’ail est donc une panacée reconnue depuis l’antiquité. Sa renommée a défié les temps et l’évolution de la médecine. Elle est à la fois curative et préventive, ce qui en fait son intérêt dans notre alimentation quotidienne et devient donc évident que le fait de consommer de l’ail cru est une excellente habitude santé. Un seul inconvénient; L'haleine Very Happy
avatar
Gérard-adm
Admin

Messages : 191
Date d'inscription : 17/04/2016
Age : 71
Localisation : Meudon-la-Forêt

Voir le profil de l'utilisateur http://lesjardinsdespaces.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum