Le cynorrhodon, fruit de l'églantier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cynorrhodon, fruit de l'églantier

Message par Gérard-adm le Dim 11 Déc - 18:31

Les bienfaits de l'églantier

L'églantier, ou rose sauvage, a bien des trésors à offrir : des fleurs pour le plaisir des yeux, des fruits pour celui des oiseaux, mais aussi pour soigner nos petits maux de l'hiver et notre gourmandise.

 Eglantier est le nom que l'on donne communément aux rosiers sauvages, et ils sont nombreux : églantier des champs (Rosa arvensis), rosier cannelle (Rosa cinnamomea)... Mais celui qui semble être le plus légitime à porter le nom d'églantier, et sans doute le plus connu des rosiers sauvages, est Rosa canina.

Rosa canina est un joli arbrisseau d'environ 3 mètres de haut, aux robustes tiges dressées recouvertes d'aiguillons en forme de faux, très répandu dans les haies, les buissons ou les champs non cultivés.
Les fleurs roses ou blanches au parfum discret laissent place, après fécondation, au fameux cynorrhodon ; un pseudofruit (il s'agit en fait du réceptacle floral) charnu rouge orangé, renfermant les tout aussi fameux poils « gratte-culs », bien connus des enfants des campagnes !
Les propriétés du cynorrhodon sont connues et utilisées en médecine depuis longtemps, que ce soit sa richesse en vitamine C à travers les sirops fortifiants ou bien son astringence (haute teneur en tanins) contre les diarrhées. C'est également un ingrédient de marque dans la cuisine, où on le transforme en confiture, purée ou boissons.

Les vertus du cynorrhodon

En médecine traditionnelle on retrouve une utilisation très ancienne de chaque partie de l'églantier : la racine pour soigner la rage (d'ou le nom latin Rosa canina), les pétales pour faciliter le sommeil (utilisés par Cléopâtre !), les feuilles pour traiter les angoisses, et même la galle (bédégar) pour apaiser les irritations cutanées.
Aujourd’hui, c'est essentiellement le cynorrhodon qui est utilisé pour ses propriétés astringentes, diurétiques, laxatives et dépuratives, antiscorbutiques et fortifiantes, et antigalactogène (pour stopper les montées de lait).
On aura donc recours au cynorrhodon en prévention et en traitements des maux d'hiver (refroidissement, grippe...) et comme stimulant des défenses immunitaires, ou bien encore comme soutien de la sphère digestive et gastro-intestinale ou de la sphère urinaire.

Comment utiliser le cynorrhodon ?

En décoction : plongez 30 à 50 g de fruits mûrs (frais ou sec) coupés en morceaux dans 1 litre d'eau froide. Portez à ébullition pendant 20 minutes puis laissez infuser 1 heure. Filtrez à travers une étamine ou un linge pour récupérer tous les petits poils irritants et buvez le litre dans la journée.
Cru : après les gelées, le cynorrhodon est ramolli. Pressez délicatement le fruit entre les doigts et dégustez la pâte crémeuse orangée qui en est extraite.

La recette de la confiture de cynorrhodon

La « vrai » recette, telle qu'on la faisait au 18e siècle est fastidieuse mais permet d'utiliser toute la chair du fruit : utiliser 500 g de fruits mûrs.  Les couper en 2 dans le sens de la longueur puis enlever les graines et les duvets avec la pointe d’un couteau. Recouper les fruits en morceaux. Arroser les morceaux d'un peu de vin rouge et laisser macérer 24 heures au frais. Piler au mortier et passer la pulpe au tamis afin d'enlever l'écorce (ici, le moulin à légumes fera très bien l'affaire !).
Faire un sirop avec 750g de sucre puis y ajouter la pulpe de cynorrhodon. Laisser cuire quelques minutes (pas trop pour conserver un peu de vitamine C !) et mettre en pot.

En savoir plus sur http://www.aujardin.info/fiches/bienfaits-eglantier.php#GxYXDQg592vRG5O2.99
avatar
Gérard-adm
Admin

Messages : 208
Date d'inscription : 17/04/2016
Age : 71
Localisation : Meudon-la-Forêt

Voir le profil de l'utilisateur http://lesjardinsdespaces.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum