Trucs et astuces.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trucs et astuces.

Message par Gérard-adm le Jeu 29 Déc - 12:10


Bonjour.

J'ai relevé sur la toile ces trucs, dont certains semblent dignes d'intérêt.
Personnellement, je vais faire quelques essais (le sucre dans l'eau d'arrosage...)
Si vous connaissez vous-même des trucs, n'hésitez pas à les poster en répondant au message.
Gérard


Lorsque je supprime les rejets de tomates, je les mets quelques jours dans une petite bouteille contenant de l'eau et j'attends qu'apparaissent les racines. Je les plante alors en godets pour les faire bien démarrer, et 8 à 10 jours après je les mets en pleine terre exactement comme les plants achetés en jardinerie. 
J'ai ainsi des tomates tardives, grâce à des plants gratuits, à une période où on n'en trouve plus sur le marché. Et je fais cela tous les ans !

Planter du basilic entre chaque pied de tomate pour éviter le mildiou.

Couper une bouteille en plastique en deux et mettre le goulot avec le bouchon percé de 3 trous au pied du plant de tomate, cela permet de délivrer de l'eau de façon régulière et de ne pas arroser les feuilles ( cela diminue le risque de mildiou )


Pour éviter de les arroser tous les jours au moment de la plantation, je coupe le cul d'une bouteille en plastique;
je fais un trou avec un plantoir a bulbe au pied de la tomate et j'enfonce la bouteille tête en bas, ceci permet un goutte a goutte, et évite la corvée d'arrosage, on remplit juste la bouteille tout les 3 ou 4 jours, gain de temps, de fatigue.


Coupez une bouteille d'eau au tiers de sa hauteur, puis plantez-la à l'envers (goulot dans le sol, bien profond) au pied du plant de tomate, à côté duquel vous aurez planté un pied de ciboulette. Ceci assure une irrigation régulière (mais c'est un conseil déjà très connu), et la ciboulette (ou mieux du basilic) une protection contre les maladies (déjà citées). 
Lorsque vos tomates commencent à rougir, mettez un morceau de sucre dans la bouteille par semaine avant arrosage (remplissage de la bouteille à l'arrosoir, délicatement). Le saccharose fondu et passant dans la sève rendront vos tomates fondantes et sucrées, idéales pour les pique-niques. 
Dégustez-les tout simplement nature (à la croque-au-sel). 


Ajoutez une cuillère à soupe de sucre dans l'eau d'arrosage de vos tomates lorsqu'elles commencent à rougir, elles seront ainsi plus fondantes.

Lorsque je récolte les graines de tomates, je les dispose régulièrement espacées, sans les laver, sur une feuille de papier journal. En séchant, elles s'y collent sans s'agglutiner les unes aux autres. J'en profite pour écrire le nom de l'espèce sur un coin du papier et, une fois sec, je stocke le tout empilé à plat. Au moment de les semer, je découpe la feuille en fonction de la quantité voulu et la place telle que dans le bac ou le pot à semis. Les plants se forment sans créer de touffes et je peux les repiquer sans craindre d'abîmer leurs racines.

Pour mes semis à venir, je "presse" une tomate entre des feuilles de sopalin que je laisse sécher. Le moment venu il suffit de "planter" la feuille entre deux couches de terreau !


Pour récolter les graines de tomate, couper la tomate en deux, presser pour que le jus et les graines sortent, les placer dans un récipient et laisser fermenter 2 ou 3 jours. Une pellicule se forme en surface, et l'odeur n'est pas agréable. "laver" les graines par plusieurs rinçages, et faites secher à l'ombre sur un tamis. Conservation assurée, et facultés germinative excellente.


Avant de repiquer les tomates, faire une tranchée à la binette d'environ 15 cm de profondeur, mettre un lit d'orties fraîchement coupées les recouvrir d'une fine couche de terre, mettre en place les tuteurs et planter le plant de tomate contre. Ensuite une fois par semaine arroser avec un purin d'ortie; vos plants ne seront jamais malades.

Pour avoir de belles tomates, enterrer aux pieds de ces dernieres des branches d'orties que vous aurez préalablement froissées.

Pour mes pieds de tomates cerises je dispose en terre des tuteurs et je les lie entre eux comme le "pont de la rivière Kwai". Je laisse pousser tous les gourmands et quel que soit le poids de chaque pied les branches sont retenues dans ce montage et ne s'écroulent pas par le poids ou la prise au vent. Les ligatures sont assurées par des colliers "COLSON" que l'on trouve chez les distributeurs de matériel électrique à bon prix. A la fin de la saison, ces colliers en PVC sont coupés à l'aide d'un couteau puis jetés et l'on récupère ainsi les tuteurs pour l'année suivante.

Voilà la méthode américaine pour vos tomates ! Ils fabriquent des cages à tomates et c'est beaucoup plus efficace que les tuteurs ! Prendre un treillis avec des trous assez gros pour passer les branches des tomates lorsqu'elles poussent. Le former en rond en le fermant par des fils de fer ou de la ficelle. Diamètre environ de 25-30 cm. Les branches sont ainsi toutes supportées et les tomates beaucoup plus exposées. Bien entendu, la cage doit être plantée en même temps que le plant. Essayez !


Remplacer les tuteurs de tomates par 2 poteaux aux extrémités du rang. Tendre un fil de fer comme pour les framboises et y accrocher les tomates au fur à mesures qu'elles montes. ( économie de tuteurs ).

Une astuce qui m'a été donnée par un vieux jardinier: mettre en fond du trou de plantation des déchets de poisson, à demander à votre poissonnier, les recouvrir de terre et poser le plan de tomate dessus. Il parait que c'est formidable comme engrais; je teste ce truc cette année.



Quand je repique mes plants de tomate, je dispose au fond du trou un mélange de terre et de fumier de cheval, puis un lit de feuilles de consoude déchiquetées.


Si vous avez un poissonnier sympa, demandez-lui les déchets de petits poisson et les enterrer au pied de vos futures tomates . La récolte n'en sera que meilleure. Rassurez vous, les tomates ne prennent pas le gout du poisson;  un trou de 15 cm de profondeur, du poisson, de la terre, le plant de tomate et voilà,  c'est aussi bien que d'enfouir du vieux fumier ou des orties.


Plantez vos tomates sur un lit d'orties fraîches sans mettre les racines au contact, elles auront ainsi un engrais naturel durant toute leur croissance.


Plantez des oeillets d'Inde au pied de vos tomates cela repousse les pucerons.

Pour les tomates : planter quelques plants de lavande et de basilic entre vos rangs de tomates pour éviter les maladies et éloigner la vermine. 



Lorsque je plante mes jeunes pieds de tomates, au lieu de mettre une bâche par dessus, j'achète l'eau minérale par bonbonne de 5 litres, je coupe le fond et je les retourne sur mes jeunes plants de tomates pour éviter les gelées tardives.
avatar
Gérard-adm
Admin

Messages : 211
Date d'inscription : 17/04/2016
Age : 71
Localisation : Meudon-la-Forêt

Voir le profil de l'utilisateur http://lesjardinsdespaces.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum